FAQ

Q1.Commencer une thérapie de couple : pourquoi est-ce sidifficile ?
R1. Le plus souvent, c’est la femme qui prend l’initiative d’une thérapie de couple. En effet, elle a l’impression que c’est à elle de veiller sur la qualité de la relation et de l’améliorer. L’homme, par contre, est typiquement à peine motivé à l’y suivre – aussi longtemps que « ça marche tant bien que mal » selon ses critères à lui – qui ont tendance à être moins exigeantes.
Pour beaucoup d’hommes, le seuil de misère à atteindre avant d’accepter d’entrer dans une thérapie de couple est plus élevé parce qu’en profondeur ils vivent cela comme une honte et une dévalorisation personnelles.

Q2.Quelles sont les circonstances les plus typiques danslesquelles les couples font cette démarche ?
R2. a) L’arrivée d’un enfant, puisque intégrer un 3ème dans la vie est une sorte d’examen de maturité et peut facilement être débordant. Sous la fatigue et le stress, chaque partenaire montre des traits négatifs qui étaient absents ou peu visibles avant … ce qui peut amener chacun à se demander s’il a mal choisi l’autre au départ … lesquels doutes peuvent miner la relation. L’arrivée d’un 2ième enfant rend ces choses encore plus difficiles.

b) La baisse de la tension érotique … avec un manque aigu des « papillons au ventre » que les partenaires ressentaient