Quoi?

DeutschFrancophoneEnglish

Pour sortir de la symbiose

Dans les couples, chaque partenaire est plongé dans son propre « monde ». Dans chacun des deux mondes, on est fort accroché à ses jugements. Ceux-ci peuvent être utiles à celui ou celle qui les forme, mais pour l´autre partenaire ils ne sont en général que peu  pertinents.

Il arrive souvent – surtout en début de relation mais parfois plus longtemps – qu´un des partenaires, ou les deux, évite au maximum de prendre conscience des grandes différences entre ces deux mondes. Le fait de ne pas en prendre conscience empêche la solitude fondamentale de chacun d’être ressentie. Malheureusement, il en résulte une atmosphère étouffante qu’un des partenaires va ressentir de plus en plus négativement et vouloir donc s’éloigner de l’autre. Panique à bord! Il devient nécessaire de se dégager de cette symbiose pour que le couple puisse accéder au stade suivant de son développement.

Nous leur proposons d´abandonner leur ancien mode de relation pour effectuer ensemble un voyage vers un type d´intimité plus individualisée. Nos techniques ont pour but d´éviter que leur traversée de ces eaux très troubles vers l’autre berge de l´individuation ne soit pas si turbulente qu´ils retournent vite à la terre ferme de leur symbiose pour encore y stagner. Pour que ce voyage se fasse de manière rassurante, nous présentons au couple comme “véhicule » un dialogue structuré appelé Dialogue intentionnel ou D.i.. (Une description du D.i. se trouve au sein de l’interview du Dr. Hershkowitz [LINK HERE FROM WORD “interview”] où il répond à la question sur les techniques dans l’imago-thérapie.)

Les partenaires l´apprennent “sur le tas” et le mettent donc en pratique directement dans nos séances pour une première fois. Le D.i. sera ensuite utilisé chez eux, dès qu’ils sont prêts – ce qui prend du temps -, pour aborder quelques malaises ou conflits parmi les moins graves. Le climat de coopération et la relative douceur que cet outil peut très rapidement leur apporter va faciliter grandement le fait de parler ouvertement de ce qui ne va pas et puis de commencer à chercher des solutions ensembles. Leurs conflits, auparavant évités dans leur symbiose ambiante, pourront maintenant se vivre de manière plus franche sans porter gravement atteinte à la proximité qui leur reste nécessaire.

En gérant ensemble des conflits avec cet outil du D.i. entre autres, la qualité de leur lien sera améliorée. Ils découvriront une nouvelle sorte d´intimité.

Pour sortir des critiques incessantes

La plupart des critiques et reproches faites à son partenaire ne font qu’augmenter la réactivité mutuelle. Or, réagir vite nous coupe d’une conscience plus complète de ce qui se passe. Ces critiques verrouillent la lutte de pouvoir typique : « J’ai raison, je suis meilleur que toi – et je vais te le prouver ! ».

Alors qu’un jeune enfant se trouvant blessé pleure tout naturellement, la plupart des adultes manifeste une réponse toute différente lorsqu’ils ont la sensation d’être blessés : critiquer. Cependant, critiquer n’obtient pas du tout la reconnaissance et l’empathie dont le partenaire blessé a en fait terriblement besoin.

Si chaque partenaire est amené à entendre pleinement l’état blessé de l’autre, les tensions peuvent rapidement diminuer.

Mais comment faire si l’atmosphère relationnelle s’est déjà fort détériorée ? Le couple très enlisé dans les critiques mutuelles a besoin d’outils de communication clairs et efficaces permettant à chacun d’exprimer en sécurité les sensations et sentiments de blessure, colère, tristesse et abandon, et d´avoir la garantie que ceux-ci soient correctement entendus. Nous rencontrons ce besoin d’une manière directe : en enseignant au couple les outils appropriés et en coachant leur mise en application durant les séances.

Peu à peu, un nouveau climat de confiance mutuelle pourra s’installer. Dans ce climat, il y a de l’assertivité de chacun quand une différence fait surface – mais nettement moins d’aggressivité.

Doris und Charles

Les 3 phases typiques d’une Imago-thérapie de couple

La première phase, de 5-6 séances environ, comporte la présentation par le couple de ce qu’ils vivent de plus affligeant, et une première série d’applications des outils de base de dialogue à leur communication. Ils apprennent ces outils ensemble, et engrangent parfois des moments de compréhension et d’empathie en séance. Ils s’essaient à leurs premiers Homeworks pratiques, et commencent à éprouver par moment certains bienfaits des dialogues structurés. Les crises aigues sont moins fréquentes et de plus courte durée, avec aussi moins de dégâts dans l’après-coup..

Quand un couple continue (ce qui est préférable mais non obligatoire), la deuxième phase, d’environ 3-5 séances, consiste en la découverte des aspects méconnus de l’autre, avec le défi d´accepter ceux-ci au lieu de les maintenir exclus par des jugements critiques. Pendant cette étape, l’utilisation des outils de base de la première phase, ainsi que quelques-uns plus avancés, sont peaufinés en séance. Chez eux entre les séances, le couple parvient alors à les utiliser certaines fois pour adoucir un conflit avant l’escalade de celui-ci.

La troisième phase : On voit venir une grande capacité de résolution de problèmes, fondée sur une coopération très nettement accrue. Certains conflits deviennent des opportunités à apprendre du nouveau à propos de soi et de son partenaire. Pendant cette étape, chaque partenaire peut être de plus en plus soi-même, en montrant plus ouvertement ses aspects «négatifs», sans craindre le rejet. La compréhension peut aussi venir de la raison d’être inconsciente de leur choix l’un de l’autre au départ. Un climat d’acceptation profonde s’installe de plus en plus solidement entre eux.